Ceinture Aliment-Terre Liégeoise

Quelles politiques communales pour la transition alimentaire liégeoise ?

Nous présentons dans cet article les points saillants qui ont été abordés lors du débat politique du 22 mars, dans le cadre du festival “Nourrir Liège 2018”, et les suite qui pourraient y être apportées. Nous désirons en particulier mettre en évidence les politiques que la CATL souhaiterait voir mises en œuvre par la commune de Liège dans les prochaines années, en collaboration avec les forces vives des filières courtes liégeoises :

1) L’idée de mettre en place une “légumerie” qui permette d’introduire des produits locaux, sains et artisanaux dans les repas des collectivités semble faire l’unanimité:

– La commune pourrait prendre l’initiative sur cette question (légumerie communale ou inter-communale) ou alternativement soutenir l’émergence d’un projet coopératif.

– Un groupe de travail devrait être lancé par les autorités communales.

– Le site de Droixhe/Bressoux pourrait, parmi d’autres, être envisagé pour son implantation.

2) Notre proposition de création d’une “régie agricole

Dans le cadre de cette proposition, la ville prendrait en charge le salaire des producteurs pour fournir directement en légumes une partie de ses institutions/collectivités. Il s’agit non seulement de permettre l’approvisionnement en produits sains d’une partie des collectivités gérées par la ville sans passer par des marchés publics qui tirent bien trop souvent la qualité vers le bas, mais aussi de créer des emplois locaux en offrant des conditions de travail et salariales correctes (ce qui loin d’être le cas actuellement dans l’agriculture)

Cette proposition sera explorée plus en détail dans les prochains mois, notamment via l’organisation d’une rencontre avec Gilles Perole, adjoint au Maire de la commune de Mouans-Sartoux en France. Cette commune fait figure de précurseur et de référence en la matière. Leur régie agricole a permis le passage des cantines communales au 100% bio et local. Cette initiative est documentée via ce lien

 3) Aides aux jeunes qui s’installent en agriculture sur le territoire de la Ville:

Les propositions suivantes ont été évoquées lors du débat du 22/3 :

a) Fiscalité communale adaptée aux petites surfaces

b) Exonération de la taxe foncière pour les jeunes qui démarrent

c) Suppression de la taxe urbaine non-ménage

4) Débat sur les effets des perturbateurs endocriniens notamment vis-à-vis de la petite enfance:

Il nous semble crucial de mettre en place un plan d’action pour avancer rapidement sur le sujet et aboutir notamment à faire passer les crèches de la ville en bio.

Pour rappel et exemple, la commune de Schaerbeek a fait passer toutes ses crèches (regroupées en asbl) en « bio » tant au niveau de l’alimentation que des produits d’entretien,…). Voir l’expérience détaillée ici.

Voici également, la vidéo de l’intervention du Dr Anne-Simone Parent sur ce thème lors du débat du 22/3.

Lors du débat du 22/3, les différents représentants des partis politiques représentés actuellement au conseil communal ont fait part de leurs suggestions. Une partie des points énoncés par chaque parti lors du débat et qui ont retenu notre attention sont énoncés ci-dessous.

MR

  • Donner un accès aux terres du privé ?
  • Création d’un pôle alimentaire à Droixhe/Bressoux ?
  • Fiscalité communale adaptée pour les petites surfaces?

VEGA

  • Mieux protéger les terres agricoles sur le territoire de la Ville
  • Remettre un cuisinier dans chaque école ou faire des groupements d’écoles pour la préparation des repas
  • Légumerie à mettre en place
  • Halls pour producteurs locaux
  • On interdit les perturbateurs endocriniens dans les crèches
  • Moduler le prix de la cantine en fonction du revenu des parents afin d’améliorer la qualité générale (bio/local)

CDH

  • Garder des terres pour des régies agricoles
  • Halls agricoles
  • Emplacement spécial pour producteurs locaux sur la batte
  • Associés les producteurs locaux pour toutes les réceptions de la Ville de Liège
  • Associer l’école d’hôtellerie avec les producteurs locaux. Fourniture par ces mêmes producteurs
  • Exonération de la taxe foncière pour les jeunes qui démarrent
  • Légumerie en coopérative pour les plus gros marchés.
  • Déjeuners bio et locaux dans les écoles
  • Potagers dans les écoles

ECOLO

  • Bail pour terrain du type « Terre-En-Vue »
  • Coopérative de producteurs
  • Est à 100% pour l’exemple de Schaerbeek qui ont passé toutes les crèches en bio
  • Lancer une école test « bio-local » pour commencer
  • Légumerie

PS

  • Créer une commission consultative agricole avec politiques/experts agricoles/experts fonciers, …
  • Régie agricole, ok pour étudier la proposition
  • Légumerie

PTB

  • Centrales d’achat pour les structures publiques qui pourraient par exemple planifier les plans de cultures avec les agriculteurs
  • Il n’y a pas de compétences agricoles au sein du Conseil Communal

A suivre, dans les programmes qui seront présentés par ces partis pour les élections communales d’octobre prochain…

Author: Elisabeth Gruie

Partager sur