• Les représentant·e·s pour les élections régionales liégeoise des différents partis politiques principaux de Wallonie étaient présent·e·s le jeudi 28 mars, dans le cadre du festival Nourrir Liège, pour venir présenter leur position et échanger sur deux thèmes importants qui touchent actuellement le monde agricole : la transmission des fermes et des terres, et la formation. Avant les interventions des personnalités politiques, une courte présentation sur l’état de l’agriculture en Belgique et des pistes d’évolution de l’agriculture par Mr. Philippe Bart, doyen de la Faculté des bioingénieurs de l’Université Catholique de Louvain.
    Il faut noter dès à présent que la plupart des intervenant·e·s avaient reçu les questions et donc préparé leur réponse. On peut souligner une certaine forme de « consensus mou » entre les représant·e·s des différents partis. Tous semblent s’accorder sur les grandes lignes. Cependant, quand des questions plus techniques ou précises ont été posées par l’assemblée, les divergences sont devenues clivantes. L’ordre des interventions est basé selon la distribution de parole effective durant le débat et ce rapport de prise de note (Compte-rendu – Débat politique 28032019) a été réalisé par Vincent Dauby du MAP qui a co-organisé le débat avec l’équipe du festival Nourrir Liège.

 

  • Le CNCDD 11-11-11 organisait le mardi 26 mars, un Apéro Politique durant lequel des représentant·e·s des partis politiques principaux de Wallonie (PS, MR, cdH, Ecolo, PTB, Défi) venaient discuter avec des citoyen·ne·s de 6 sujets de société:  l’alimentation et l’agriculture, la justice climatique, la justice migratoire, la justice fiscale, le commerce juste, l’égalité hommes-femmes. Les organisateurs du débat à la table sur l’agriculture (Iles de paix et Entraide & Fraternité) avaient préparé des graphiques et autres supports pour présenter rapidement un regard sur l’agriculture (disparition des fermes, accaparement des terres et des aides de la PAC, …) et sur l’aide au développement (la faim dans le monde qui recommence à progresser, nombre de personnes en malnutrition et état de l’obésité dans le monde). On peut pointer un élément important dès à présent : aucun·e·s des représentant·e·s n’étaient contre le local ou l’agroécologie, elles/ils étaient tous/toutes pour l’interdiction du glyphosate et tous/toutes préconisent une agriculture familiale (même si elles/ils ne définissent pas clairement ce qu’elles/ils entendent par ces termes).
    Ce document (20190328 – Rapport apéro politique – VD-FG) a été réalisé par Vincent Dauby du MAP qui était participant à la table et présente les prises de notes et réflexions des participant·e·s de la table de discussion liée à l’alimentation et à l’agriculture, selon les partis politiques interrogés. La présentation des débats se fait par ordre des représentant·e·s qui se sont suivi·e·s à la table. Il n’y a aucune forme de « favoritisme » dans l’organisation du texte.